Aprés avoir traversé tant d'aventures et une bonne nuit de sommeil, nos héros sortirent du désert cuisant, pour arriver au fleuve Drose. "Les draps jaunes" du parchemin étaient enfin derriére eux. Mais que faire à présent ? Par où aller ? Que chercher ? Et ce symbole en bas du parchemin, ce symbole lui rappelait quelque chose sans qu'elle puisse identifier quoi. Non, décidemment, ce ne serait pas une bonne journée. Shiba en avait pourtant bien besoin, de sa belle journée, elle parraissait songeuse...

Ils marchaient depuis à peine quelques heures quand Akira s'exclama :

_ J'en ai assez !

_ Eh bien transforme toi en chat et fais-toi porter ! Lui répondit Lilo.

_ Ooooh ouiiii transforme toi en chat, lui dit Hyde d'un air un peu pervers.

_ Euh là j'hésite...

Jhörg' et Shiba ne s'étaient pas adressé la parole depuis la veille, il y avait comme une géne. Cependant cela dérangeait Jhörg', elle décida donc de faire comme si de rien n'était en allant lui parler de choses et d'autres.

_ [...] et puis c'est vrai que l'eau est bonne ! C'est marrant parce que comme je ne m'étais jamais aventurée içi j'ai l'impression de venir complétement d'un autre monde ! La foret et le desert c'est tellement différent ! L'un aride et l'autre florissant, c'est plutôt amusant tu ne trouve pas ? Enfin aprés on peu débattre de ce qui est est amusant ou pas !

_ Jhörg' arréte je t'en prie... N'essaie pas de faire comme si de rien n'était, nous savons trés bien que quelquechose, on sait pas trop quoi, c'est passé ! En plus tu n'y arrive pas ! Tu me dis que tu te sens étrangére dans le desert ? Comment crois-tu que je me sente ?

_ Désolée Shiba... Je voulais pas, enfin je voulais, enfin tu vois...

_ Laisse tomber.

_ Mais j'aimerais savoir, qu'est-ce qui t'as rendu si... folle ?

_ Lilo m'a parlé de mes origines, d'où je venais... Enfin je n'ai pas encore assez de recul pour en parler dans un état normal, et je n'ai pas envie de recommencer comme hier soir, d'accord ?

_ Trés bien soeurette ! Mais alors tu me file une pilule P !

_ P ?

_ Pain au chocolat avec supplément sirop d'érable !

_ Hahahaha d'accord tiens !

Et pendant qu'elles parlaient de viennoiseries, elles suivaient les autres qui marchaient sans savoir où aller, remontant le fleuve Drose. Archi et Hyde discutaient de trucs salaces pendant qu'Akira les trouvaient sales. Soudainement, les feuilles des arbres se mirent à s'agiter sans pour autant qu'il y ait une once de vent, et Jhörg', trés calmement mais un avec de la méfiance tout de même dit :

_ Ca c'est pour nous !

Effectivement "c'était pour eux". D'un coup et d'un seul, une mini tornade s'engouffra entre quelques arbres, soulevant quelques feuilles, brins d'herbe et de la terre, ils s'appercurent que cette mini tornade avait une forme étrangement humaine.

_ Pitiée, dis moi que c'est encore de ta famille ?!? Demanda, inquiéte, Akira à Jhörg'.

_ Attends, toutes les formes naturelles ne sont pas de ma famille, tu permets, je...

_ Alors c'est pas le moment làààààààààà ! Cria Akira, car le bruit de la mini tornade qui se rapprochait rapidement couvrait sa voix.

Jhörg' voulu se transformer en mec, sentant la bonne baston approcher, cependant, elle senti un bloquement au niveau de son bras droit, une douleur forte même, comme une brulure. Elle regarda son dit-bras et vit son tatouage bouger. Elle cligna des yeux, pensant cela impossible, comment un simple tatouage pourrait bouger ? Bon d'accord c'était un tatouage qu'elle avait depuis tout petit, mais sa mére lui avait assuré que c'était tout à fait normal. Cependant, la douleur ne diminuait pas, et la tornade arrivait. Elle cria :

_ PREPAREZ-VOUS A COMBATTRE !

_ On a pas besoin que tu nous le dise ! Rétorqua Archi d'un air satisfait, qui n'attendait que de se battre.

Elle cria à Shiba de lui lancer une pillule "s'il te plais" car sans son pouvoir de transformation, pas d'arme... Shiba lui donna une pillule au hasard. F. Elle se mit a cogiter, il fallait agir et vite, ne pas en faire n'importe quoi. Un seul essai, une seule arme, contre une mini-tornade, comme celles qui se formaient dans la cour de l'école, emportant les feuilles de l'automne. Aaaah l'école, les gouters, les cours de flute, les copains, le CDI, les billets de retard... Elle sentit sa pillule se raidir et s'allonger (NON !), mais elle n'avait pourtant rien décidé. Elle regarda sa pillule, qui s'était transformé en flûte à bec. Chouette alors... Comment faire ?

Elle regardait, à l'écart, les autres se battre contre du vent (c'est le cas de le dire MUHAHAHAHA), leurs efforts ne servaient pas à grand chose, que faire contre un élement naturel. Shiba semblait particuliére. Le vent n'avait pas l'air de la déranger. Elle jouait avec lui plutot que de se débattre. Elle semblait même voler quand elle sautait. Une danse étrange s'était installée entre ces deux personnages, sans que Hyde ou archi ne l'ai remarqué, trop occupé a essayer d'empaler l'amat de terre que formait la tornade.

Soudain Jhörg' décida d'intervenir. Sans savoir trop pourquoi, elle avança ses lévres de la flûte, les posa sur l'anche et aspira longtemps et fortement, ce qui fit raisonner une note stridente et nasillarde. L'amat de terre tomba et elle sentit le vent s'engouffrer dans sa poitrine.