_Que faites-vous donc ici preux, euh..., preux...

_Compagnons ! S'exclama Jhörj' très heureuse de faire parti d'une compagnie apparemment.

_On est pas un compagnie ! On est juste obligés de rester ensemble sous peine de revoir cet affreux hologramme effrayant et de ne pas sauver le monde... répliqua Akira.

_Oui bah on est une compagnie ! Une compagnie chargée de sauver le monde !

   Archi clos la conversation en faisant remarqué a Jhörj' que dans les compagnies essayaient rarement de se manger, se perdre, ou encore se tuer les uns les autres. Déçue elle s'adressa au chevalier blanc :

_Eh vous, hum, non rien. Bon bah on va y aller n'est-ce pas !?! On a pas mal de route à faire n'est-ce pas !?! Si on veut camper dans un endroit convenable cette nuit n'est-ce pas ! Bah à bientôt, n'est-ce pas !?!

_Attendez attendez mes amis, voudriez vous que je vous conduise à la taverne du coin, il y a derrière cette caverne un champ où vous pourrez dormir dans un herbe grasse et moelleuse.

_Taverne ?!?!!!! Vous avez dit taverne ? Bon aller les mecs ! On y va ! S'exclama Hyde. Elle prit Georges, qui s'était transformé sous le regard étonné du chevalier blanc au son du mot taverne, et Archi, Akira et Shiba restant à la traine discutant de choses et d'autres.


SCN_0001


    Quelques heures après leur arrivée à la taverne, et après avoir bu toute la réserve de bière et manger toute la nourriture, la « compagnie » décida d'aller se coucher, complétement saoule qu'elle soit ! Le lendemain matin, Jhörj', comme à son habitude, était la premiére levée, elle prépara le petit déjeuner communautaire et commença à se poser quelques questions à voix haute, du genre, « Mais qu'est-ce qu'on va faire maintenant !?! On sait même pas où aller... ». Et là PAF (ça fait des chocapics !) comme si un champ de force la frappé, ou comme si elle avait reçu quelque chose sur la tête. En effet, c'était Shiba qui lui avait lancé une savate dans la gueule pour lui dire de se la fermer qu'elle puisse encore dormir. Mais ceci lui donna une idée extraordinaire, il fallait appeler le vieil homme ! Elle commença a dessiner toutes sortes de cercles et de sigles sur le sol, s'assit en position du lotus, et fit appel à tous ses pouvoirs nymphiques pour faire apparaître l'hologramme. Un vent souffla, des feuilles s'envolèrent et une dryade se posta devant elle.

_Yo cousine ! Lui lança-t-elle.

_Mircia ! Ca va ? La famille, les amis ?

_Pâquerette, pâquerette !

_Quel bon vent t'amméne ?

_J'ai prit le V5 direction Alam mais aprés j'ai croisé des gens qui m'ont dit qu'un transexuel était passé par là et partit vers ici, donc j'ai prit le V12 direction Sources minérales pour ensuite bifurquer sur le V7 direction Moërt et me voilà !

_Eh bah ca en fait du kilométrage !(Pour les personnes qui n'auraient pas suivit, les V5, 12 & 7 sont l'équivalent pour les créatures se dirigeant grâce à la force du vent de nos autoroutes actuelles A20, 21 etc...)

_Bon alors qu'est-ce que tu fous dans c'coin pommé ? C'est aut'chose que notre foret!

   Réveillés par le vent, pendant que les deux cousines papotaient, la troupe sortit des tentes paniqués en croyant à un cyclone.

_Bah voilà ce que je fais ici, tu vois moi et ma compagnie on est chargés de sauver le monde !

   Shiba leva les yeux au ciel mais sans faire une remarque de plus. Aprés que Mircia ait salué Shiba dans la joie, les deux sœurs présentèrent leurs «compagnons» à celle-ci.

_Ah c'est toi Hyde le zombie ? J'ai un message pour vous, qui vient de la part du vieil homme ! Il m'a donné un parchemin bizarre.


Sans_titre_5


_Bien bien bien... commença à réfléchir Akira, il nous faut mettre tout en œuvre pour comprendre réellement tous les indices de l'énigme avant de partir d'ici, je crois que cela est préférable... Donc le lit jamais vide, qu'est-ce que cela peut être...

_Le lit d'un fainéant ! Répondit Archi.

_Non je pense plutôt que c'est une rivière, ou un fleuve, dit Jhörj'

_Ca me parait plus probable, corrobora Shiba.

_Bien après nous avons des « draps jaunes »

_Personnellement je pense que la résonance avec la sèche faune peut évoquer le sable, à force de lire Pascal vous savez je m'y connait en métaphore et style argumentatif... répliqua Archi

_Bien alors partons pour le sable personne n'y voit d'objection ?

_Moi tant que je peux manger... dit Hyde

_Bon alors c'est simple il suffit de trouver un fleuve qui mène à la plage ! S'écria Akira.

_Je veux pas vous interrompre mais je crois bien que vous êtes sur la bonne route... dit Mircia.

_HA JE VOUS L'AVAIS DIS ! Agir sans réfléchir y a que ca de vrai !

_Bon écoutez, moi c'est l'heure de ma pause alors je vais vous laisser ! Bye cousines ! A plus la bande!

_Salut et merci Mircia !


    Mais soudain, pendant que notre petite bande parcourait le bord du fleuve Moërt, un ri se fit entendre...