Une salle blanche, des voix etouffées. Pas de fenetre, pourtant la lumière illumine la salle, car elle est générée pour les Maitres Lumière. En gros des magiciens nazes qui ne savent faire que ça et à qui le Royaume a donné des noms classes pour qu'ils se sentent utiles et travaillent pour rien ...
La vision de Hyde est embrumée, les sons distordus. Elle est allongée, un gout de sang dans la bouche. Elle essaya de lever les bras, mais ils sont maintenus fermement par des menottes.

"Bande d'SM foireux ...
- Tiens, le sujet semble réveillé. N°4 ?" lance une voix trouble.

Hyde n'écoute plus. Former ces quelques mots lui avait couté. Quelques minutes passent, pendant lesquelles la vue du zombie se précise assez rapidement, son ouïe à l'inverse revient plus lentement. Toutefois, elle peut bouger à présent tout son corps, bien qu'entravé par le fer. Autour d'elle, sept hommes s'affairent sur des piles de papiers noirs d'écritures.

Une femme aux cheveux courts et blonds s'approche d'Hyde, une seringue à la main. Elle donne l'ordre de transferer Hyde dans un autre batiment pour l'interrogatoire. L'aiguille s'enfonce dans la peau de Hyde et cette derniere sombre dans un sommeil lourd et sans rêve.

" Major, que faisons nous du sujet après interrogatoire ?" Les mains de la femme tremblent. Cela fait pourtant dix ans qu'Elia travaille ici, pourtant elle n'eut jamais l'occasion de d'approcher un CCS, et n'ose d'ailleurs le regarder.
"Supprimez-le sans attendre."

Bien qu'Elia ne sache pas comment le major compte s'y prendre, et evite d'ailleurs d'avoir des contacts visuels autant avec la femme blonde qu'avec Hyde, elle aqcuiesse silencieusement et pousse d'un pas pressé la table roulante où la créature est enchainée. Le couloir est, à l'inverse de la salle, sombre, seulement éclairé par quelques lampes à huile, et descend à travers le batiment. Plus bas, la fraicheur la saisit, et elle accelère le pas. Un garde, masqué comme tous les autres en service dans cette faction du 'manoir', garde la première porte. Elia lui tend son laisser-passer, et attend nerveusement. Personne ne peut savoir qui se cache derrière ces masques rouges, et cette idée n'est pas pour la rassurer. Elle ne peut s'empecher de penser que si l'un deux l'agresse, elle ne pourra jamais savoir du quel il s'agit.
Elle ne pouvait pas penser mieux à cet instant. Le garde profite de son innatention pour la frapper, la rendant inconsciente, et fait demi-tour avec la table.

Il ne devait pas etre là, il avait simplement une dette.
Il enfonce de nouveau une seringue dans le bras du CCS, et celui-ci se releve instantanement, et etudie le garde d'un regard soupçonneux. Hyde a bien compris que celui-ci l'avait reveillée, et tout vaut mieux que rester ici. Elle décide de le suivre. Il assome un autre garde et elle enfila sa combinaison avant de le trainer hors de vue. Chose faite, la chance étant de leur coté, il accede à la partie superieure du chateau. Ils enlevèrent leurs combinaisons. Le garde lui ouvre le chemin et rapidement, Hyde fut dans la cour.
"Merci Icar', souffla-t-elle.
L'alarme se declenche. Le zombie se met à courir le plus rapidement possible, poursuivie par le garçon aux cheveux violets lui meme, pour sauver les apparences, et les autres gardes.

Elle reussit à s'enfuir et tomba dans une forêt. "Manquait plus qu'ça."
Et tomba nez à nez avec le reste du groupe. "Manquait plus qu'ça."
"On court !" lança Shiba voyant les gardes arriver, ayant l'impression de repeté qqch de vécu. Ils ne s'arreterent qu'apres plusieurs minutes, le souffle manquant. Ils avaient un peu de repit. Lorsqu'ils entendirent des cris, ils s'approchèrent et assistèrent à une scène des plus étranges ...

Ils virent un chevalier de noir vetu, et par ailleurs ils n'étaient pas les seuls à l'observer. Arthur, un vieux fou qui se prenait pour un roi d'une quelconque contrée imaginaire nommée la Terre des Angles avait elle cru comprendre, comme quoi il avait vraiment un pète au casque. Ils se cachèrent un peu mieux et attendirent ...

Here.

D'un pas nonchalant, le troupe parti à la suite du "roi" Arthur, non sans lancer quelques blagues foireuses.
"Merde, on a perdu le timbré, dit Jhorj' pliée en deux, On vous aurait bien proposé de venir avec nous, mais bon, pas l'temps d'orgaiser un telethon pour vos jambes hein, desolée."

Ils continuèrent leur chemin, lorsqu'ils croisèrent une femme visiblement au bord le la crise de nerf. Ses mains tremblaient à un telle point qu'on en discernait plus la forme, ce qui capta toute l'intention du groupe, comme quoi les priorités dans la vie ...

"N'AVANCEZ PAS, JE VOUS EN CONJURE !" Hurla la femme, les yeux exhorbités.
"Question evidente : Pourquoi ? demanda Akira.
Il est 6h59 ... Vous feriez mieux de fuir ! Vous n'avez plus beaucoup de temps ! COUREZ ! FUYEZ LE CHEVALIER BLANC ! Cria-t-elle avant de fuir en courant à une vitesse suprenante.
"C 'est moi ou elle bouffait un crapeau vivant ?
- Tout ça m'intrigue, dit Archi, allons voir !, proposa-t-il.
Et malgré les avertissements de la jeune femme qu'ils eurent vite fait d'oublier, les gens s'avancèrent, croisant un nombre surprenant d'hommes et femmes qui se cachaient dans les buissons.
"Mais qu'est s'qu'ils branlent ? Puis pourquoi ils donnent des couleurs aux chevaliers ? Puis un chevalier rose ça perd credibilité non ?" lança Jhorj', ok il a l'air bizarre, mais ...

Il se dirigea vers la bande qu'il avait repéré "Et voilà, c'est ainsi qu'on me nomme". "Consternant" ont murmuré tous les compagnons dans un souffe.



Note : Desolée pour le retard, j"étais pas du tout chez moi en fait !
ps : Muahahaha j'ai casé ... le chevalier blaaaaaanc ! (gerard lanvin pour ceux qui aurait pas reconnu !) (si vous avez pas vu les monthy python dans sacré graal d'ici la fin des grandes vacances ... MALHEUR A VOUS, MALHEUR A VOUS !) (Oh le joli pissenlit !)